Comment s’engager pour l’environnement au quotidien ?

S’engager pour l’environnement et l’économie circulaire : mode d’emploi À l’heure où la crise écologique se fait de plus en plus menaçante, les mentalités évoluent rapidement et les Français se montrent davantage curieux vis-à-vis des manières permettant de s’engager pour l’environnement. De nos jours, il existe différentes façons de se mobiliser pour un monde plus écoresponsable. On vous explique comment vous y prendre sur cette page. Choisir un fournisseur d’électricité verte pour son logement La consommation d’énergie est un enjeu vital pour la préservation de l’environnement et des ressources naturelles. Plutôt que de vous abonner à un fournisseur d’électricité traditionnelle (produite via le charbon ou le nucléaire), privilégiez un fournisseur d’électricité verte écoresponsable. L’électricité verte est une énergie produite grâce à de l’énergie renouvelable, comme : l’éolien ; le solaire ; l’hydraulique ; la géothermie ; la biomasse. Ainsi, avec un contrat d’électricité verte, vous pouvez facilement vous engager en faveur de l’environnement et du développement des énergies renouvelables en France. Comparatif : faut-il choisir Enercoop, Planète Oui, EDF ou Eni ? Avec la prise de conscience généralisée autour de l’écologie, de nombreux fournisseurs d’énergie ont commencé à proposer des offres d’électricité verte. Pour être vraiment écoresponsable, faut-il choisir un fournisseur comme Enercoop, Mint Énergie, ilek ou Planète OUI ou plutôt se tourner vers un comparatif des fournisseurs classiques comme Engie, Total Direct Énergie, EDF ou Eni ? Sans surprise, ce sont les fournisseurs exclusivement verts qui s’engagent le plus fortement en faveur de l’écologie. Pour en apprendre davantage à ce sujet et comparer les fournisseurs écologiques, consultez le classement de Greenpeace via ce lien.   Alimentation : privilégier la consommation...

Naoden réalise une nouvelle levée de fonds de 1,6 million d’euros, poursuit son industrialisation et s’ouvre une porte vers l’étranger

Naoden, concepteur, fabricant et installateur de centrales bioénergétiques a levé plus de 1,6 million d’euros grâce à de nouveaux investisseurs. Basée à Nantes, Naoden utilisera le capital pour industrialiser sa technologie modulaire de valorisation énergétique des déchets pour la production de masse. La start-up renforcera également ses équipes commerciales et industrielles afin d’encourager sa croissance.      La technologie de Naoden est essentielle pour accélérer le passage à des villes et des industries durables. Elle constitue une innovation phare pour l’économie circulaire en proposant une alternative simple et hors réseau aux énergies fossiles comme le gaz naturel, le propane ou le fioul.        Grâce à la pyrogazéification des déchets solides, la solution modulaire d’énergie verte de Naoden peut générer de la chaleur, ou de la chaleur et de l’électricité (cogénération), pour une utilisation dans les collectivités ou les industries. Cette solution relève le défi de la production d’énergie durable, tout en ayant un impact positif sur la gestion des déchets. Le marché potentiel de la valorisation énergétique des déchets est important, avec plus de 5 millions de tonnes de biomasse déjà récupérées par les chaudières à biomasse, et des millions de tonnes supplémentaires de déchets de bois produites chaque année. A lui seul, ce flux de déchets pourrait donner lieu à l’installation de 10 730 unités de cogénération Imperium 100 de Naoden, pour produire de l’électricité et de la chaleur.        Afin d’optimiser son développement, Naoden continuera à recevoir le soutien de plusieurs de ses investisseurs sur différents aspects : commercial, marché, stratégie et export. Les technologies de Naoden feront également parties du portefeuille de solutions d’énergie durable...

L’histoire de la pyrogazéification

Depuis quelques temps, le mot pyrogazéification est réapparu. On en parle comme d’une solution aux enjeux environnementaux en vigueur. La pyrogazéification, contrairement à la méthanisation qui repose sur le processus naturel de fermentation des déchets, consiste à les chauffer à plus de 1000°C en présence d’une faible quantité d’oxygène. Mais dans quel contexte la pyrogazéification a-t-elle émergée ? D’où vient la technique de la pyrogazéification ? Quels sont les avantages de la pyrogazéification ? Nous vous en disons plus grâce à l’expertise de Naoden, appuyée de documents d’archive. « La première règle de l’écologie, c’est que tous les éléments sont liés les uns aux autre. » – Barry Commoner, biologiste     La gazéification : une découverte du 19e siècle, qui deviendra un élément majeur de la France sous l’Occupation L’ancêtre de la technologie mise au point par Naoden, est la technologie des gazogènes. Ils utilisent le principe de gazéification à partir de matière carbonée. Cette découverte a eu lieu au début du 19e siècle, plus précisément en 1814, lorsque furent mises en évidence les qualités combustibles des gaz s’échappant des hauts fourneaux de l’industrie sidérurgique. Entre 1857 et 1895, de nombreux ingénieurs effectuent des recherches afin de créer des moteurs utilisant ces gaz. C’est en 1904 qu’Henry Cesbron effectue la première installation expérimentale d’un gazogène sur un véhicule routier. Lors de la Première Guerre Mondiale, ces réalisation expérimentales se poursuivent. Avec l’effort de guerre fourni, La France peine à se fournir en pétrole, la main d’œuvre se fait plus rare, les coûts des matières premières augmentent… À la suite de ces difficultés d’approvisionnement apparues au cours de la guerre, la nécessité de disposer...

Comment maîtriser sa production énergétique ?

Comment maîtriser sa production énergétique et faire des économies d’énergie ? Réduire la dépense énergétique des entreprises ou encore des collectivités est un enjeu important dans la lutte contre le changement climatique et l’épuisement des ressources. Pour cela, il s’agit d’avoir une meilleure maîtrise de sa consommation et la réduction de la surconsommation. Des moyens existent pour maîtriser sa production énergétique et faire des économies d’énergie, cela passe par le choix de son fournisseur d’électricité et par l’adoption de bonnes habitudes. Choisir son fournisseur d’électricité Pour faire le maximum d’économies d’énergie, il faut déjà choisir un fournisseur d’électricité qui va vous permettre de réduire votre facture. Une trentaine de fournisseurs d’électricité se partagent le marché de l’énergie, ce qui ne rend pas votre choix facile. Le numéro des fournisseurs d’électricité comme Total Direct Energie, Engie ou encore Eni Pour souscrire à un contrat d’électricité, vous devez contacter le fournisseur de votre choix. Pour cela, il vous suffit d’appeler le service client du fournisseur et de procéder aux démarches de souscription. Si vous souhaitez réduire la facture de votre entreprise, nous vous conseillons de souscrire chez un fournisseur alternatif. Ces fournisseurs sont moins chers que le fournisseur historique EDF car ils proposent des offres de marché dont les tarifs sont inférieurs au tarif réglementé en vigueur. Parmi les fournisseurs alternatifs, on peut notamment citer Total Direct Energie. Le numéro Direct Energie pour joindre le service client et souscrire à une offre est le : 01 88 45 98 17. Ce numéro est réservé à ceux qui ne sont pas encore clients du fournisseur et qui souhaitent le devenir. Le service...

Naoden présente son nouveau concept produit et inaugure son atelier

Mercredi 24 avril a eu lieu la présentation du nouveau concept produit de NAODEN et l’inauguration de son atelier Mercredi dernier, NAODEN a présenté son nouveau concept produit et en a profité pour inaugurer son atelier. L’événement a eu lieu dans les locaux de la société : 10 rue des usines à Nantes (44). Une cinquantaine de personnes étaient attendues et une quarantaine de personnes étaient présentes. Nous avons pu assister à un discours de Érik MOUILLÉ, président de la société NAODEN et à un discours de Thierry BURLOT, vice-président de la région Bretagne, chargé de l’environnement, de l’eau, de la biodiversité et du climat, et président du syndicat de Kerval. Ce syndicat de valorisation de déchets, a opté pour une centrale IMPERIUM 100, qui sera opérationnelle d’ici cet été. Une présentation de la version commerciale de la centrale IMPERIUM était également au...

Naoden participe au salon Bois Énergie

Le salon Bois Énergie, le rendez-vous annuel des acteurs d’énergies vertes. Fabricant français de micro-centrales bioénergétiques utilisant le procédé de pyrogazéification, NAODEN (créée en 2015) basée à Nantes, conçoit et fabrique ses centrales dans l’ouest de la France. Ces centrales permettent de valoriser localement des déchets de biomasses solides comme des palettes ou des bois d’élagage, des noyaux de fruits ou d’olive et des coquilles d’argan, en électricité et/ou en chaleur Elles sont destinées à alimenter, par exemple, les piscines, les EHPAD, les plateformes de déchets, les bâtiments communaux et les bâtiments industriels. Après avoir obtenu le prix de l’innovation en Novembre 2018, catégorie Environnement et Énergie, pour sa centrale IMPERIUM, NAODEN décide de participer au salon Bois Énergie à Rennes, les 30 et 31 Janvier 2019. Ce salon va permettre à NAODEN de faire découvrir de plus près ses solutions modulaires de production d’énergie en cogénération (IMPERIUM) ou uniquement en chaleur (NOBILIS). Le salon Bois Énergie va également donner à NAODEN, l’opportunité de prouver que ses micro-centrales sont les solutions énergétiques de demain car en effet, aujourd’hui la société est de plus en plus citée et devient une des références françaises en matière de gazéification. Depuis 2016, NAODEN a installé une centrale IMPERIUM à Vertou (44) sur le site des Côteaux Nantais, un producteur de fruits biologiques. La centrale valorise aujourd’hui des déchets palettes/palox et des noyaux d’abricots. D’ici la fin du premier semestre 2019, 2 nouvelles centrales IMPERIUM 100 seront livrées, la première à la communauté de commune du Pays du Haut Val d’Alzette (57) et la deuxième pour un centre de tri : Kerval Centre Armor,...

Centrale Imperium, nommée lauréate pour le prix de l’innovation 2018

NAODEN a eu le privilège d’obtenir le prix de l’innovation pour son unité IMPERIUM dans la catégorie environnement et énergie. Fabricant français de microcentrales bioénergétiques utilisant le procédé de pyrogazéification, NAODEN (créée en 2015) basée à Nantes, conçoit et fabrique ses centrales dans l’ouest de la France. Ces centrales permettent de valoriser localement des déchets de biomasse solides comme des palettes ou des bois d’élagage, des noyaux de fruits ou d’olive et des coquilles d’argan, en électricité et/ou en chaleur. Elles sont destinées à alimenter, par exemple, les piscines, les EHPAD, les plateformes de déchets, les bâtiments communaux et les bâtiments industriels. Participant au Salon des Maires et des Collectivités Locales du 20 au 22 Novembre 2018, NAODEN a voulu tenter sa chance en s’inscrivant au concours de l’innovation et ça lui a réussi. La centrale IMPERIUM développée il y a tout juste 1 an, a été récompensée par le Salon des Maires avec le prix de l’innovation 2018 dans la catégorie environnement et énergie. La remise des prix de l’innovation a eu lieu le mercredi 24 octobre à Paris afin de récompenser toutes les entreprises qui ont obtenu un prix de l’innovation dans 9 catégories différentes : éclairage, environnement, énergie, aménagement urbain etc… Depuis 2016, NAODEN a installé une centrale IMPERIUM à Vertou (44) sur le site des Côteaux Nantais, un producteur de fruits biologiques. La centrale valorise aujourd’hui des déchets palettes/palox et des noyaux d’abricots. D’ici la fin du premier semestre 2019, 2 nouvelles centrales IMPERIUM 100 seront livrées, la première à la communauté de commune du Pays du Haut Val d’Alzette (57) et la deuxième pour un centre...

Naoden, premiers pas vers l’Afrique

Le salon international des équipements, des technologies et des services de l’environnement s’est déroulé du 02 au 05 Octobre 2018 à Casablanca. Placé sous le signe de l’innovation environnementale et de la modernité, le salon s’est inscrit comme un lieu de rencontres, de partage de projets et de connaissances entre le Maroc, les pays africains et les pays internationaux d’un marché en pleine expansion. Plusieurs acteurs importants se sont présentés au salon Pollutec. Le chef du gouvernement et le ministre de l’énergie étaient présents afin d’effectuer des visites officielles. Naoden a eu la chance d’accueillir à son stand, Madame El Ouafi Nezha, la secrétaire d’état auprès du ministère de l’énergie, des mines et du développement durable, chargée du développent durable. Aujourd’hui, le secteur des énergies renouvelables connaît une dynamique soutenue au Maroc, a indiqué le ministre de l’énergie, des mines et du développement durable, Aziz Rebbah. À travers sa présentation, il a mis en exergue les perspectives prometteuses de ce domaine dans le cadre du développement durable qui renforce l’équilibre entre les dimensions environnementales, économiques et sociales. Les différents acteurs marocains et africains présents ont bien faire ressentir leur engagement envers ce secteur. En effet, ces pays africains souhaitent appuyer les transitions énergétiques et écologiques ainsi que l’adaptation au changement climatique pour rétablir un climat environnemental stable. Le Maroc, engagé dans une approche volontariste pour faire face aux enjeux climatiques, a alors mis en place des actions lui permettant à la fois d’afficher un bilan positif en matière de développement durable et de concrétiser la transition énergétique. Cette volonté politique trouve aujourd’hui sa place dans la Loi cadre portant Charte...

Naoden, retour sur les premières assises nationales de la pyrogazéification

Le mercredi 26 septembre se déroulaient à Nantes les visites techniques des premières assises nationales de la pyrogazéification. L’occasion pour Naoden de montrer aux personnes présentes le cap franchi par la société ; c’est-à-dire, le fait de passer du statut de start-up au statut d’entreprise « industrielle ». Naoden dévoilait le nouveau design de sa centrale bioénergétique en cours d’assemblage final dans son atelier. Les premières impressions ont été très positives et beaucoup de personne, sur les 80 présentes ont salué le travail fait par les designers et ingénieurs Naoden sur la compacité et l’accessibilité des différents équipements indique Cyril Terrien, responsable développement. A ce jour deux gammes de produits existent chez Naoden. La centrale IMPERIUM produit de l’électricité et de la chaleur sur le principe de cogénération (45kWe/90kWth ou 90kWe/160kWth). Elle s’adresse principalement aux collectivités souhaitant mettre en place un nouvel exutoire pour leurs déchets verts dans une dynamique d’économie circulaire. L’autre centrale, dénommée NOBILIS, produit uniquement de la chaleur (200 ou 330 kWth). Elle s’adresse au marché du verdissement de l’usage du gaz. On retrouve par exemple les industriels consommateurs de chaleur avec une problématique de déchets et de taxe...

Naoden confirme son modèle avec 2 nouvelles signatures !

Naoden signe en mai une nouvelle commande avec le syndicat de valorisation des déchets KERVAL pour une centrale IMPERIUM 30 kW électrique.   En Parallèle Angers Loire Métropole signe une convention de partenariat avec Naoden pour la mise en oeuvre d’un projet de valorisation de la fraction ligneuse des déchets verts en vue d’une utilisation dans la chaufferie bois de Monplaisir à l’horizon 2021.   Depuis 2015, Naoden travaille à concevoir des microcentrales bioénergétiques produisant de l’électricité et de la chaleur à partir de déchets bois (secs et humides). “L’innovation que nous apportons réside dans notre capacité à traiter l’ensemble de la chaîne de valorisation du déchet biomasse (préparer > transformer > valoriser) pour répondre aux exigences de nos clients. Ainsi nous convertissons les charges liées aux déchets en un produit financier”, explique Erik Mouillé, président et fondateur de l’entreprise.   Après la mise en place de sa première centrale IMPERIUM à Vertou en 2016 et une seconde vente en 2017 d’une centrale IMPERIUM 3 fois plus puissante auprès de la Communauté de Commune du Haut Pays du Val d’Alzette, Naoden continue son développement stratégique et commerciale en 2018. « L’horizon s’éclaircit étant donnée le nombre de projet en étude. Notre objectif sur 2018 est de 4 ventes. Avec ces 2 signatures, nous sommes confiants et au vu de ce qui se profile, le nombre de vente pourrait même être dépassé. » précise John Bilheur, Associé – Directeur Commercial de la société.   // NAODEN a été nominé au concours Crisalide Eco Entreprise en 2016 et est lauréat du Trophée national de l’Éco-Entreprise Innovante de Pexe France dans la...
Share This