Naoden réalise une nouvelle levée de fonds de 1,6 million d’euros, poursuit son industrialisation et s’ouvre une porte vers l’étranger

Naoden, concepteur, fabricant et installateur de centrales bioénergétiques a levé plus de 1,6 million d’euros grâce à de nouveaux investisseurs. Basée à Nantes, Naoden utilisera le capital pour industrialiser sa technologie modulaire de valorisation énergétique des déchets pour la production de masse. La start-up renforcera également ses équipes commerciales et industrielles afin d’encourager sa croissance.      La technologie de Naoden est essentielle pour accélérer le passage à des villes et des industries durables. Elle constitue une innovation phare pour l’économie circulaire en proposant une alternative simple et hors réseau aux énergies fossiles comme le gaz naturel, le propane ou le fioul.        Grâce à la pyrogazéification des déchets solides, la solution modulaire d’énergie verte de Naoden peut générer de la chaleur, ou de la chaleur et de l’électricité (cogénération), pour une utilisation dans les collectivités ou les industries. Cette solution relève le défi de la production d’énergie durable, tout en ayant un impact positif sur la gestion des déchets. Le marché potentiel de la valorisation énergétique des déchets est important, avec plus de 5 millions de tonnes de biomasse déjà récupérées par les chaudières à biomasse, et des millions de tonnes supplémentaires de déchets de bois produites chaque année. A lui seul, ce flux de déchets pourrait donner lieu à l’installation de 10 730 unités de cogénération Imperium 100 de Naoden, pour produire de l’électricité et de la chaleur.        Afin d’optimiser son développement, Naoden continuera à recevoir le soutien de plusieurs de ses investisseurs sur différents aspects : commercial, marché, stratégie et export. Les technologies de Naoden feront également parties du portefeuille de solutions d’énergie durable...

Naoden confirme son modèle avec 2 nouvelles signatures !

Naoden signe en mai une nouvelle commande avec le syndicat de valorisation des déchets KERVAL pour une centrale IMPERIUM 30 kW électrique.   En Parallèle Angers Loire Métropole signe une convention de partenariat avec Naoden pour la mise en oeuvre d’un projet de valorisation de la fraction ligneuse des déchets verts en vue d’une utilisation dans la chaufferie bois de Monplaisir à l’horizon 2021.   Depuis 2015, Naoden travaille à concevoir des microcentrales bioénergétiques produisant de l’électricité et de la chaleur à partir de déchets bois (secs et humides). “L’innovation que nous apportons réside dans notre capacité à traiter l’ensemble de la chaîne de valorisation du déchet biomasse (préparer > transformer > valoriser) pour répondre aux exigences de nos clients. Ainsi nous convertissons les charges liées aux déchets en un produit financier”, explique Erik Mouillé, président et fondateur de l’entreprise.   Après la mise en place de sa première centrale IMPERIUM à Vertou en 2016 et une seconde vente en 2017 d’une centrale IMPERIUM 3 fois plus puissante auprès de la Communauté de Commune du Haut Pays du Val d’Alzette, Naoden continue son développement stratégique et commerciale en 2018. « L’horizon s’éclaircit étant donnée le nombre de projet en étude. Notre objectif sur 2018 est de 4 ventes. Avec ces 2 signatures, nous sommes confiants et au vu de ce qui se profile, le nombre de vente pourrait même être dépassé. » précise John Bilheur, Associé – Directeur Commercial de la société.   // NAODEN a été nominé au concours Crisalide Eco Entreprise en 2016 et est lauréat du Trophée national de l’Éco-Entreprise Innovante de Pexe France dans la...

Succès pour Naoden qui lève 750 000 € en ouvrant son capital !

Naoden, l’entreprise française de valorisation des déchets bois en bioénergies lève 750 000 € en ouvrant son capital. Après une première levée de fonds réussie en 2015 sur la plateforme WE DO GOOD, Naoden a renouvelé l’expérience du crowdfunding sur la plateforme WISEED. Au final, ce sont 250 000 € levés avec plus de 350 nouveaux investisseurs. Les 500 000 € restant se partagent avec l’entrée au capital d’un grand compte de l’énergie à hauteur de 300 000 € et la région Pays de la Loire via le fond Siparex à hauteur de 200 000 €. Cet apport financier va permettre à NAODEN : • D’agrandir son équipe opérationnelle afin de développer ses microcentrales bioénergétiques valorisant les déchets bois pour produire de l’électricité et de la chaleur. • De développer son processus d’industrialisation ainsi que le service SAV. • De renforcer sa force commerciale et de se préparer à l’export. Après une première vente de sa centrale IMPERIUM en 2016 sur le site des Côteaux Nantais à Vertou, Naoden a signé début juillet sa deuxième vente avec une communauté de communes lorraine. « Cette deuxième installation développera une puissance trois fois plus importante », précise Cyril Terrien, cofondateur de la startup nantaise. Soit une puissance électrique de 90 kW et une puissance thermique de 220 kW. Naoden espère concrétiser deux autres ventes sur la fin de l’année. “Chez Naoden, nous souhaitons construire dès aujourd’hui une véritable alternative énergétique qui œuvre pour la valorisation des déchets, la décentralisation de la production d’énergies et la réduction de la consommation d’énergies fossiles. Cette nouvelle levée de fonds est pour nous un réel...